Artiste Photographe
Pérou Otarie Animaux Mer Océan Pacifique Environnement Histoire Guano Photographie Art Nathan Soulez-Larivière

Nathan Soulez-Larivière

Série : Immersion

Alcalin, 2018

Photographie

Un couple d’otarie a crinière observé dans l’Archipel des Îles Ballestas, région d’Ica au Pérou.

C’est bien sur ces îlots dans le Pacifique que cette espèce est le plus répandue et pour cause, cet endroit est devenu un des plus grands garde-mangé de la côte péruvienne. Tenez-vous bien, près de 4000 otaries à crinières (Otaria flavescens) vivent ici.

Adulte, un mâle peut atteindre 2,5 m et près 350kg tandis que la femelle adulte sera d’en moyenne 1,80 m et 150kg. Ce couple profite d’une journée hivernale pour se prélasser au soleil.

Dans ses roches aux couleurs alcalines se trouvent une histoire des plus étonnantes. Celles-ci sont en effet recouvertes d’une couche de fertilisant naturelle appelée « guano » en langue quechua, qui sont en fait des excréments d’oiseaux marins et de chauves-souris ayant trouvés refuge sur l’archipel. Ainsi reconnu comme engrais de grandes qualités, le guano a commencé à être exploité au Pérou au XIXème siècle puis exporté en bateau vers les États-Unis, la France et d’autres pays demandeurs. En moins de trente ans seulement, le Pérou est devenu le 1er exploitant mondial de guano si bien qu’un français appelé Auguste Dreyfus profitant de cette industrie en plein essor est devenu l’homme le plus fortuné au monde.

Aujourd’hui encore, le Pérou reste le 1er exploitant de guano au monde. J’ai pu observé de nombreux cargo rejoignant les côtes péruviennes, conteneurs pleins, destinés aux pays du monde entier.

Contacter